Волынки и Web.
Ничего общего! Почти...

Traqu?

В рубрике: Тексты песен — 30.10.2012

Akhi, c'est juste un son, avant "l'apog?e".
Les chroniques du 7.5 Volume 2.

Ici j'?touffe comme l'asthmatique qui est allergique ? l'oxyg?ne.
Ils m'emp?chent de parler, faut bien que j'expire les mots qui g?nent.
& vu les portes qui se ferment tu restes qu?-blo dans l'profit d'air.
L'herbe s'enflamme assez vite, c'est l'cas avec une grosse citerne (Merde)
Si t'as une m?re ?vite que ta t?te go?te la terre ferme,
M?me si t'as pas une tune, t'as saisis, qu't'as tout ? perdre fr?re.
Toute la presse nous coule, souvent ?a co?te la t?te
Certes, tant que j'leur vend pas mon corps j'm'en bat les couilles de tout ?a,
M?me j'reste fier c'pour ?a qu'j'm'exerce, est-ce pour ?a qu'j'excelle ?
T'es responsable d'?tre vierge ! O? est ce qu'on va ? J'laisse faire.
Masta ressaisis toi, tu gagnes ce combat c'est clair !
Ils sont grands parce que t'es ? genoux, l?ve toi : ils tomberont par terre.
Beaucoup de contestataires dans le fond ne sont bons qu'? s'taire,
En fait on est comme des moutons aveugl?s donc on la ferme !
Les profs font des guerres intellectuelles, j'suis du-per dans des d?bats, des arguments qui justifient l'adult?re.

(Refrain x2) :

J'bougerai bien pour prendre le large.
Mais quiconque retourne sa veste trahi son gang de base,
Tous r?vent qu'on cr?ve, bande de l?ches !
J's'rais pas tant tenace si un jour la chance me l?che. (DEBOUT)

Ceux qui vendent d'la Sesse volent le sourire de ceux qui la prenne, stress pour pouvoir obtenir ce qui les apaisent.
Pour ceux qui attestent qu'on sent la mort comme la peste.
J'suis blanc & tu me d?testes, j'suis comme les murs de ta t?ce.
J'ai grave envie d'b?dave pourquoi mon corps r?clame sa mort ?
J'suis connu mais j'prend l'm?tro j'm'en bat les couilles j'ai pas d'gamos.
On a fait l'son "d?sol?" car on sait bien qu'nos sons t'amoches.
T'as trop parl? donc pour cracher tu dois racler le fond d'ta gorge,
Pour qu'tu te taises faut qu'on t'?gorges, impulsifs donc on d?borde.
On est des potes qui baisent le Biz tout en ?tant d?sordonn?s,
Tranquille dans l'ventre de ma m?re & d?s qu'j'suis ti-sor, j'ai constat? qu'ces cons d'adultes ?taient en qu?te de discordes.
B?te, on s'dit fort, hop, un moustique nous rend faible, un pr?sident x?nophobe c'est comme un fou qui t'enseignes.
On a pas perc? trop t?t, y a tous mes bouts qui gambergent.
Y a des groupies qui m'encerclent mais faut pas que j'oublie l'enfer.
On est jamais solide tant qu'on d?pend d'un bout d'papier, on est qu'pour les gardiens d'la paix d?cide enfin d'nous foutre la paix.
La rue a d?teints sur nous tous pourtant j'suis l'seul ? ?tre blanc !
J'ai p't'?tre vesqui ses coups d'crasse, est ce que ma gueule est ?tanche ?
Elle t'hypnotises, tu la guette, elle te tente.
Tu finis b?dotiv' : tes potes te trouvent inqui?tant !
Y a personne qui cotise, quand t'es mort, pour ta tombe ! Tu dois d?j? beaucoup de Biz, m?me si t'es dead ?a compte !

(Refrain x2) :

J'bougerai bien pour prendre le large.
Mais quiconque retourne sa veste trahi son gang de base. (DEBOUT)
Tous r?vent qu'on cr?ve, bande de l?ches !
J's'rais pas tant tenace si un jour la chance me l?che. (DEBOUT)

J'pouvais pas partir sans t'parler des keufs pourris,
donc celle l? c'est pour Arnold, donc celle l? Larbi,
donc celle l? c'est pour Bylka qui a bien salit les rues d'ma ville.
Passe pas l'pouvoir ? un seul homme il en abusera toute sa vie.
J'baigne dans la merde, il est temps de nager !
On passe notre temps ? d?crasser ce qu'ils essayent tant de t?cher, comme une pute qui vend sa chair mais tente de s'en d?tacher.
T'aimerai refaire ta vie mais y a trop de temps qui est pass?.

(Refrain x2) :

J'bougerai bien pour prendre le large.
Mais quiconque retourne sa veste trahi son gang de base. (DEBOUT)
Tous r?vent qu'on cr?ve, bande de l?ches !
J's'rais pas tant tenace si un jour la chance me l?che. (DEBOUT)


Похожие новости.


Hanging On The Telephone

Hanging On The Telephone

[Originally by The Nerves, Blondie] I'm in the phone booth, it's the one across the hall If you don't answer, I'll just ring it off the wall I know he's there, but I



Tamta ?za

Tamta ?za

1. Kiedy serce w ogniu p?onie, kiedy serce rwie sie w dal, ci?gle tylko my?l? o Nim, jego oczach, jego ?zach. Zapami?tam wszystkie chwile, kiedy by? mi bliski tak, kiedy mi powiedzia? tyle ze mnie bardzo... ze mnie tak... po



Додому

Додому

В заметiлях осенi смереки, Мов зеленi свiчечки, горять. З невеселим клекотом лелеки Понад ними в далечiнь летять. Приспів: Линуть птахи, а у мене - сльози. На прощання я махаю їм рукою. Прилiтайте, коли скiнчаться морози, I земля моя



Лунапарк

Лунапарк

Я вернулся ночью, город обесточен, Разгоняя мрак, сиял под небом луна-парк. Адрес был неточным, Почерк неразборчив. Я закрыл глаза, И время двинулось назад. Я всё ещё верю. Ты смотришь вниз На мой смешной оптимизм. Большие потери Несла душа, когда свободой



Borders Are

Borders Are

Never let you go Never let you go Never let you go Never let you go Borders are the gallows Of our collective national egos Subjective, lines in sand In the water, separating everything Fear is the cause




Нет комментариев

Комментариев нет.

Извините, обсуждение на данный момент закрыто.